Les Chefs intervenant en concert

 

 

Antoine Miannay

 

                      

                                                          

 

Né en 1988 en banlieue parisienne, Antoine Miannay est venu habiter Béziers avec sa famille depuis 2000.  Dans Le journal de Béziers, n° 172, janvier 2007, il évoque l'influence de sa famille dans son parcours musical : « Mon père, Flavien Miannay, joue du piano et du cor d'harmonie, il composait la musique d'une troupe de théâtre au lycée de Savigny-sur-Orge, ma mère écrivant les textes.  Tout petit je baignais dans cette ambiance musicale, à la maison, dans les coulisses du théâtre.  Un vrai bonheur qui ne m'a pas quitté ». 

 

Il a suivi un enseignement de piano, trompette, cor d'harmonie et, depuis peu, s'est mis à étudier le violoncelle.  Mais son parcours se distingue par ses dons de compositeur et d'arrangeur, et la variété de ses sources d'inspiration.  Il a suivi l'enseignement de « l'écriture musicale, la grammaire de la musique » au Conservatoire de Béziers, tout en « ayant beaucoup travaillé seul ».

 

Ouvert à de multiples genres musicaux, passionné de musique américaine (Barber, Bernstein, Copland, Herrmann), bon pianiste de jazz, Antoine a composé plusieurs pièces pour ses camarades et s'est initié à la direction d'orchestre dans le cadre de son lycée. 

 

Après son baccalauréat, il a intégré le Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse, et est l'un des chefs de l'Harmonie bédaricienne depuis septembre 2009.  Il a également composé une musique de film sur commande de la MJC de Béziers.

 

Mais il s'intéresse également à la mise en musique de textes sacrés, dont un Stabat Mater pour solistes, chœur et orchestre - joué lors d'une tournée de concerts en 2008 - , un Salve Regina et un Miserere à la mémoire de G. Ligeti, donnés en concert et enregistrés dans la chapelle St-Paul's de l'Université de Columbia par l'American Radio Choir, sous la direction de Claude Lévy

 

http://www.americanradiochoir.org/ , http://www.americanradiochoir.org/listen.html et

 

http://www.youtube.com/user/tappintuna#p/a/u/2/eh3o-lOzzAo

 

Il a été invité à diriger l'Orchestre Régional Béziers-Méditerranée en 2009 dans une de ses compositions (Salve Regina pour soprano et orchestre), puis en 2010 dans le Concerto pour Flûte et Harpe de Mozart.

 

A la demande de Claude Lévy, qui a repris la direction de la Cantarela en 2011, cette dernière lui a passé commande d'une mise en musique de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

 

Il intervient à la Cantarela pour diriger, entre autres, ses propres compositions...

 

http://www.antoine-miannay.com

 

 

 

 

 

Claude Lévy

 

                                                 

                  

Né à Paris en 1948, Claude Lévy a commencé l'étude du piano dès l'âge de 5 ans avec Mme Christiane Schwarzé-Maizier, disciple d'Alfred Cortot. L'influence de ses parents l'a poussé vers le métier de professeur d’Éducation Musicale et Chant Choral, qu'il a exercé en région parisienne, à Béziers et à Montpellier, dans le cadre des classes musicales à horaires aménagés.

Il a été, en tant qu'agrégé de musique, longuement professeur au lycée Henri IV de Béziers.

 

Lauréat des classes d'Harmonie et Contrepoint du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il a suivi de multiples stages de direction de chœur (Philippe Caillard, Stéphane Caillat, Jean Golgevit) et d'orchestre (Jean-François Paillard, Dominique Rouits, Jean-Jacques Werner), parallèlement à la direction de la Cantarela, qu'il a fondée en 1975.

 

Au fil des 27 années passées à la tête de cette formation, dont le répertoire initial rassemblait chansons de la renaissance, transcriptions de chansons populaires et œuvres expérimentales, il a peu à peu abordé le grand répertoire sacré, que ce soit dans le cadre du Festival de Musique de la Côte Languedocienne, avec Roger Calmel et Bernard Thomas, ou de façon autonome. Avec la Cantarela et diverses formations orchestrales, il a notamment donné le Dettingen Te Deum de Händel, les Requiem de Mozart et Fauré, le Stabat Mater de Rossini, que ce soit en France ou à l'étranger (Allemagne et Grande-Bretagne – dans le cadre du Jumelage -, Italie, Suisse), collaboré avec Daniel Tosi, dirigé des solistes comme Mireille Delunsch, Michel Piquemal, Dominique Visse...

Pour son activité de Chef de Chœur, il a reçu le Diplôme d'Honneur de la Ville de Béziers.

 

En 2009, il a été invité à diriger le chœur professionnel American Radio Choir , enregistrant à la chapelle St-Paul de l'Université de Columbia, à New-York, deux motets a capella de son ancien élève Antoine Miannay, que l'on peut écouter en ligne sur http://www.americanradiochoir.org/listen.html.

 

Peu après, Flavien Miannay, qui lui a succédé au pupitre de la Cantarela, a souhaité prendre un congé sabbatique pour la saison 2011-2012 et lui a demandé de le relayer. De là est née l'idée d'une commande à Antoine Miannay, sur un texte correspondant aux centres d'intérêts qu'ils ont en commun, la D.U.D.H.

 

Résidant officiellement aux Etats-Unis depuis fin 2013, Claude Lévy, après avoir quelque temps fait partie des Canby Singers en tant que choriste et assistant du chef, est maintenant intégré au Cecilia

Chorus of New York http:http://www.ceciliachorusny.org/

et à Essential Voices USA http://www.essentialvoicesusa.com

 

formations au sein desquelles il se produit régulièrement à Carnegie Hall.

http://canbysingers.org/ .

 

Claude Levy intervient lors de certains concerts de la Cantarela pour diriger des oeuvres d'Antoine Miannay

 

 

 

 

 

 

Michel Piquemal

 

            

 

 

Il commence ses études de chant à la Maîtrise de l'ORTF, puis poursuit sa formation avec Denise Duval et Pierre Bernac pour la mélodie française et au Mozarteum de Salzbourg pour l'interprétation du Lied.

En 1978, il fonde l'Ensemble Vocal Michel Piquemal avec lequel il crée des œuvres de Castérède, Lendvay, Landowski, Guillou et Florentz entre autres. Assistant de Jacques Jouineau et professeur de chant à la Maîtrise de Radio France, il enseigne jusqu'en 1994 au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et, jusqu'en 2012, au conservatoire du 18e arrondissement de Paris dans les classes de chant et d'orchestre. En 1987, Michel Piquemal se voit confier la direction du Chœur régional Vittoria d'Île de France et du Chœur régional Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Michel Piquemal est invité à diriger de nombreux orchestres, français et européens. Directeur musical du Grand Chœur de l'Abbaye aux Dames de Saintes, il assure la direction de l'Académie Internationale de chœur et d'orchestre du Festival de l'Abbaye de Sylvanès.

Sa discographie est riche et diversifiée aussi bien en tant que baryton soliste qu'à la tête de ses différentes formations. Il remporte en 1996 les 3es Victoires de la Musique classique pour l'enregistrement Naxos de l'intégrale de la musique sacrée de Maurice Duruflé, avec son ensemble vocal. En 1998, c'est avec le Chœur régional Vittoria d'Île-de-France cette fois, qu'il obtient la même récompense avec l'enregistrement du Roi David d'Arthur Honegger.

Chevalier de la Légion d'honneur, Officier des Arts et des Lettres et de l'ordre national du Mérite, Michel Piquemal a reçu le prix hongrois Pro Artibus.

 

Michel Piquemal a chanté avec la Cantarela le Dettingen Te Deum de Händel en 1985

Il a dirigé le Choeur de la Cantarela dans le cadre du Festival Pézenas Enchantéeen

2012 : La Petite Messe Solennelle de Rossini,

en 2013 : La Messa di Gloria de Puccini   

 

 
 
 

 


Réagir

CAPTCHA